Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Une école au Kham

Yangtsok maîtresse ... (p.8)

      Ci-contre, nous vous présentons « maîtresse Yangtsok » en compagnie de quatre studieux élèves, un jour du mois de Mai 2009. Mariée et mère d’une petite fille, elle assure régulièrement et avec passion, en compagnie de Dolmakar, le soutien nécessaire pour alphabétiser et enseigner les trente enfants inscrits, âgés de six à douze ans. Rappelons que dès les premières classes en Octobre 2008, les deux institutrices avaient été invitées par le maire à revenir au village pour aider Tséring dans son action.

    Les dernières nouvelles de Tséring sont encourageantes. Les enfants progressent sensiblement en calcul et dans la reconnaissance des lettres et des mots en Tibétain et en Chinois. Malgré le changement de saison cause de quelques petits problèmes de santé inévitables dans ses régions et surtout avec ces conditions de vie, ils continuent à fréquenter assidûment les cours.  Nous apprenons que l’état du « chemin des écoliers », entre l’aire des nomades et l’école, a été amélioré récemment.

Anecdote : pour le peuple Nomade du Kham, les trois premières semaines du mois de Mai sont rituellement consacrées … à la cueillette « en famille » du « champignon chenille » (produit rare et précieux utilisé principalement en médecine Tibétaine et Chinoise). Cela a été l’occasion pour nos trois amis (aidés du maire) d’expliquer à nouveau à quelques familles l’importance de la  régularité dans l’éducation scolaire, et qu’il fallait limiter autant que possible le temps d’absence des enfants !

La régularité et la qualité du travail effectué sur-place par Yangtsok et Dolmakar, a permis à Tséring de trouver un emploi à temps partiel à Shangri-La, et ainsi d’avoir l’opportunité désormais de compléter l’aide apportée par l’association à son projet et de chercher d’autres sources de financement ou de soutien. Il organise son calendrier pour rendre fréquemment visite aux enfants, les prendre en charge entre autres dans des activités physiques et sportives, s’assurer du bon déroulement des classes et porter éventuellement un lot de nouveaux cahiers et autres fournitures périssables.            
          L’approche de la mousson nous rappelle l’urgence d’entreprendre la restauration du toit de l’école. C’est pourquoi nous avons tenu à participer comme prévu à la journée « Tibet » 2009 organisée le Samedi 16 Mai après midi par la Mairie d’Auriol que nous remercions pour la qualité de son accueil et de l’organisation (photo du stand ci-contre). Parmi une dizaine d’associations présentes, nous avons pu nous faire connaître un peu plus en présentant notre activité dans la salle des fêtes et en échangeant quelques mots et idées  avec de sympathiques visiteurs.  

Nous espérons avoir donné à certains l’envie de nous rejoindre ou de nous aider dans notre action.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :