Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Une école au Kham

Au revoir !

~~Après huit années d'une activité sans relâche, voici que notre association tire sa révérence avec ce trentième et dernier bulletin. Ainsi en a t-il été décidé lors de notre dernière assemblée générale du 2 Avril 2016. Les raisons ne se limitent pas à l'absence de candidats pour remplacer le bureau démissionnaire, mais bien d'autres causes ont été évoquées parmi lesquelles les contraintes familiales et professionnelles croissantes de notre cher interlocuteur Tsering, la nette tendance à la baisse voire à la suppression des subventions municipales ou départementales, le coût de la monnaie locale de plus en plus élevée face à l'euro ... Ceci dit, pas de tristesse ni de regrets, mais que de la joie avec ce dernier achat et distribution de précieux vêtements d'hiver non seulement aux enfants de Dongnyu mais aussi aux plus âgés qui les reçoivent avec leurs beaux sourires donnés en guise de reconnaissance. Que de la joie à la pensée de ces cinq enfants parrainés pratiquement depuis le début. Les marraines respectives les ont vus grandir avec ce plus de sérénité venu de ce qu'ils se sentaient reliés à de lointains mais généreux et bienveillants donateurs qu'ils ne sont pas prêts d'oublier ! Que de la joie aussi avec ces deux grandes et belles écoles primaires construites à Dongnyu et à Zopa par une administration consciente qu'elle ne pouvait pas laisser une association étrangère à vocation humanitaire poursuivre publiquement la prise en charge de la rémunération de courageux instituteurs et institutrices, du remplacement de carreaux, de la réfection des meubles et autres travaux dans ce qui tenait lieu honteusement d'école et dont les photos se diffusaient largement sur internet et à travers nos bulletins. Que de la joie bien sûr avec ces deux bibliothèques incroyablement fournies et montées de toute pièce dans ces deux écoles, au plus grand bonheur des enfants qui se sont jetés sur les livres avec une avidité qui ne peut laisser indifférent et qui les ont ouverts pour la première fois comme s'ils ouvraient une fenêtre sur leur monde, présent et passé, en se laissant éblouir par ses lumières multiples. Les conditions sont là pour que d'autres villages aux alentours réunissent par eux mêmes les conditions pour leur emboiter le pas, sous la forte pression des enfants, animés d'une saine détermination (photo ci - contre avec Tsering en compagnie de responsables d'autres écoles du district … le pli est pris !)

Au revoir !
Au revoir !
Au revoir !
Au revoir !
Au revoir !
Au revoir !
Au revoir !
Au revoir !
Au revoir !
Au revoir !
Au revoir !
Au revoir !
Au revoir !
Au revoir !
Au revoir !

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article